j'ai jeté ces mots sur le papier vite vite, les sortir de ma tête avant la foule du matin pour qu'ils cessent de trotter dans ma tête parce que ça me fait du bien de les partager avec vous, et je les tape en écoutant "la traque", le battage médiatique, à la radio, en n'essayant de pas craindre le pire pour la suite, mon inaltérable optimisme bien fragile...

Ce matin, la radio, encore, j'aime la radio, ce qu'elle peut transmettre, le pouvoir des mots, des silences, et ce matin parmi la tristesse, l'espoir, le courage, la détermination. Parmi toute cette humanité que j'ai apprécié depuis 2 jours, la question: Le FN doit il participer aux rassemblements de dimanche, doit on l'inviter, on ne nous a pas invité...

Vraiment, vous osez ? Vous n'avez pas compris encore que c'est ça le but de provoquer encore et toujours la haine et l'exclusion, le refus de l'autre,la guerre, que c'est comme ça que ça commence toujours.

Oh je n'adhère pas à leurs idées au FN, et je ne suis pas musulmane, ni chrétienne, ni au PS ou à l'UMP,ni,ni,ni...l'important ce n'est pas ce que je ne suis pas mais ce que je suis, et je suis quoi en premier, au fond de moi? je suis un être humain, un parmi les autres ave cmes valeurs mes idées. Dimanche je ne sais pas encore où je serais mais je pense que tout ceux qui le souhaitent doivent pouvoir aller se rassembler, doivent être accueillis, en dehors de toute étiquette. Nous de devons pas nous revendiquer, pas maintenant, nous devons juste Être, être là chacun. Nous n'avons pas le droit de faire ce cadeau à ceux qui n'attendent qu eça pour continuer.

Nous avons le devoir de faire autrement, et pour une fois je n'hésite pas à a parler de droit de devoir.

N'entrons pas nous dans le jeu des politiques, ne parlons pas en terme de parti. Et pour une fois Mr et Mme nos élus, pour cette fois oubliez le pouvoir, et rappellez vous ce qui fait la démocratie, ce qu'elle est à l'origine et je vous aide ce n'est pas une bataille de parti.

Aujourd'hui, demain ce doit être des Hommes qui se rassemblent en dehors de tout autre critère, des hommes et le reste ne doit pas importer.

Alors oui il y a l'Amalgame, alors oui il y a le risque de reprise, de déviance. Il y a beaucoup de risque toujours, mais c'ets peut être le moment d'en prendre.

On a tous nos réactions, on a tous nos différences, on a tous nos codes.C'est justement pour ça qu'on doit être ensemble pour sauvegarder ça.

Alors,non ne cherchons pas à savoir qui doit venir ou pas, qui a le droit d'y aller, allons y (ou pas!)

Et comme l'a dit ce matin François Morel, qui a su encore si bien trouver des mots, Aimons nous à tort et à travers...